Empêcher les ailantes de proliférer

450

L’ailante (ou ailanthe, nom scientifique ailanthus altissima, ) est un arbre envahisseur venue d’Asie. Il s’adapte aux sols humides et argileux, aux bords de rivières (très présent au bord du Lavezon dans sa partie basse Meysse et St Martin l’Inférieur), aux friches, mais aussi au sol très sec des grads au-dessus de Chomérac. On en voit également au bord des routes par exemple D2 et D213 (07), et quelques uns dans des prairies fauchées tous les ans.
Comme il affectionne les 40° à l’ombre, en plus de TOUS ces TYPES de TERRAIN, il a va proliférer de plus en plus autour chez nous ! Tout l’été, y compris en période de sècheresse et de canicule (confirmé en 2022 et 2023), ils poussent des centaines de petits ailantes, là où on en a laissé grainer. Y compris s’il y a 3 ans qu’on entretient la zone et qu’il n’y a plus de semenciers à proximité.
Si vous en arrachez (pour les petits arbres, en mettant un coup de pioche pour les déraciner un peu et ne pas les casser ! ) mettez des gants, vous comprendrez vite un de ses noms : frêne puant. Jetez les petits arbres arrachés en plein soleil : ils vont mourir en quelques jours, ou quelques semaines selon la saison. Inutile de les bruler, il est d’ailleurs interdit aux particuliers de bruler des végétaux !
Ne PAS mettre ses feuilles au compost, car elles contiennent ( idem pour l’écorce et les racines ! ) un inhibiteur qui empêche les autres végétaux de se développer. Cet arbre peut faire disparaitre d’autres espèces. Pour l’instant, je n’en ai pas fait le constat : frêne acacia aubépine et autres arbres de rivière sont toujours présents là où il y a des ailantes depuis une quinzaine d’années.
Il ne peut pas servir à fourrager le bétail. Ses feuilles sont toxiques et irritantes pour la peau.
Les vers à soie le consomment, c’est pour eux qu’il a été importé il y a bien longtemps. Certaines variétés ont même été importées, voir sont encore plantées actuellement juste car elles sont belles ! Or, elles sont tout aussi envahissante ! ! Si vous suivez le lien, vous verrez que c’est précisé dans le site de vente.
Seule consolation, l’ailante fait un honorable bois de chauffage.

Si vous « cerclez » l’écorce un grand ailante, il ne produira pas de graine l’année prochaine. Car cela l’affaiblit. Le problème, c’est qui faudrait arriver à le faire jusqu’à assez loin de chez soi car, portées par le vent, les graines peuvent arriver de loin.
Il ne faut surtout pas couper un ailante, sauf si vous pouvez le dessoucher et retirer toutes les racines. Dès que l’arbre est grand, cela nécessite à minima une mini-pelle. Car si non il DRAGEONNE ENORMEMENT : vous auriez assez rapidement plusieurs ailantes à la place ! Sa reproduction par drageonnage est pire que par les graines : il faudrait arriver à arracher toutes les racines traçantes.
Si vous cerclez des ailantes 3 ou 4 années de suite, ils sont censés finir par crever. Perso, pour certains j’en suis à 2 ans… à suivre. Actuellement ils résistent toujours, mais sans grainer et sans faire de rejet en drageonnant. Par contre, comme vous le voyez sur 2 des photos du bas, certains arrivent à faire une nouvelle pousse plus bas que le cerclage de l’an dernier. Cela ne se produit pas, selon mes constats, sur les grands arbres qui n’ont jamais été coupés.
Cerclez les à la hauteur où ça vous est le plus facile : inutile de les cercler au raz du sol. Au contraire, j’ai vu plus de nouvelles pousses sous le cerclage lorsque j’ai fait celui ci très bas, hasard ou pas ?
Sur toutes les photos, sauf celle ci-dessous à gauche, vous pouvez remarquer que les cerclages de l’an dernier ont cicatrisé. Il est important de les cercler à nouveau une fois par an, si l’on veut espérer un résultat.

Certains préconisent de les détruire avec du SEL. C’est une GROSSE ERREUR qui pollue et stérilise le sol, pire que beaucoup de désherbants et débroussaillants chimiques ! Mais les désherbants chimiques sont interdits aux particuliers. (Pas interdits aux producteurs de betteraves et autres, mais ça c’est une autre histoire ! ) Un forum sur le sujet ici.

Si vous avez un grand bel ailante que vous souhaitez garder, cerclez le, mais pas entièrement : laissez un centimètre d’écorce. La sève montera par cette petite bande d’écorce, sans pour autant lui permettre de grainer. Photo dès que j’ai l’occasion de faire ça, car chez moi je les ai tous arrachés ou cerclés entièrement !

Ici, un particulier explique comment il en est venu à bout en 6 ans. Mais contrairement à ce qu’il écrit, le bois d’ailante brule très bien. Il faut le faire sécher une année après la coupe. Rappel : ne coupez que si vous pouvez dessoucher.

Pour ceux qui veulent en savoir plus Wikipédia est assez complet