Recette des brassadeaux ou brassados

2488

Il semblerait que nous soyons à la limite nord des brassadeaux. Ils sont connus d’ici jusqu’en Provence, faits traditionnellement pour Pâques et les Rameaux. Cette recette est celle de ma maman, qui était d’ici.

4 oeufs moyen (*)
550g de farine (*)
100g de sucre (*)
1/2 sachet de levure (j’ai mis 1cc de bicarbonate + un filet de jus de citron)
1 tasse à thé de crème, soit 80g. (*)
1/2 cuillère à soupe de rhum
1 cuillère à soupe pas trop pleine d’eau de fleur d’oranger

(*) : en vente en vrac à Cruas, détail cliquez ici. Et aussi chez Maddie à Montélimar.
En plus de générer peu de déchets, le GROS avantage du vrac : on achète juste ce qu’il nous faut pour tester un nouvel ingrédient et une nouvelle recette… D’autres idées de recettes par ici.

1/2h pour faire la pâte, les former, et les pocher (un peu moins avec un robot, un peu plus à la main).
4h de séchage.
15mn de cuisson à180°.

Si vous avez un robot, mettez tout et programmez 2mn30 sur pâte à pain. Ajouter éventuellement une cuillère à soupe d’eau (ou de jus de citron). Je vous laisse deviner la consistance sur la photo.

Si non, mettez la farine en fontaine et déposez au centre le sucre, les oeufs, la crème, la levure (ou bicarbonate + jus de citron).
Pétrissez bien tous ces ingrédients pour obtenir une pâte homogène. Ajoutez l’eau de fleur d’oranger, le rhum et travaillez longuement cette pâte jusqu’à ce qu’elle soit souple.

La totalité de la pâte : 1/2 en haut à gauche, 1/4 en haut à droite, et 3 x 1/12 en bas

Farinez vos mains et le plan de travail, partagez la pâte en 12 : idéal pour apprendre le calcul aux enfants : 2*2 = 4, 4*3 = 12. Si on s’applique, ils font presque tous le même poids, mais ce n’est pas très important.
Si j’en fais moins, ils dépassent de l’écumoire, et c’est dur de les sortir sans les casser.

On fait un trou au milieu de chaque pâton, et on les façonne en forme de bracelet. On les presse en les faisant tourner, ils s’étirent de leur propre poids : un jeu d’enfants, pas si long qu’on pourrait le croire.

Pochez vos brassadeaux dans l’eau bouillante. Dès qu’ils remontent à la surface, retirez-les à l’aide d’une écumoire en les égouttant bien.

Laissez-les sécher sur un torchon durant 4 heures. (si vous attendez moins longtemps, ils seront nettement plus longs à cuire ! )

Préchauffez le four à 180°.
Mettez un papier de cuisson, ou huilez légèrement la plaque du four, déposez y précautionneusement les brassadeaux.

Enfournez pour 15mn environ. Ils doivent être légèrement doré.

Laissez refroidir sur une grille. Conservez-les dans une boîte fermant hermétiquement.

On s’en régale particulièrement avec le café !

En Provence, ils les feraient au beurre, jus et zeste de citron et d’orange, tout en gardant le rhum et l’eau de fleur d’oranger. (Ma maman avait plusieurs recettes à la crème, alors que souvent ce sont des recettes connues au beurre : ça lui évitait tout simplement d’avoir à faire le beurre ! Mes parents avaient 2 vaches et achetaient le moins possible de produits laitiers. J’ai tourné plus d’une fois la baratte à beurre, puis rincé, et tapé le beurre pour l’égouter, c’est assez long)
J’ai testé en ajoutant un zeste de citron à cette recette, c’est top !
Il existe aussi des recettes à l’anis, plus au sud semble-t-il. Mais aussi à la boulangerie de la Roche-Noire à Rochemaure.

Pour ceux qui n’aiment pas l’eau de fleur d’oranger, essayez en remplaçant par une cuillère à café de fleurs de mélilot et une cuillère à soupe de jus de citron.

Première publication : Pâques 2020