ZD ‘Autopsie’ de poubelle à l’école

1115

De poubelle propre bien sûr !
En janvier les 2 classes ont fait cet atelier, en 3 sous-groupes, ce qui a permis à chaque élève de pouvoir participer. En mars, nous l’avons refait avec la classe des petits, afin qu’ils mémorisent mieux.
Entre janvier et mars, certains ont déjà changé quelques habitudes à la maison, créé un compost, amènent leur compote du gouter dans un bocal… Félicitations à eux et leurs familles !

Les enfants ont pu trier les déchets (emballages préalablement lavés) entre la poubelle qui sera enterrée dans le centre d’enfouissement, et le sac de tri (facile : on y met tout ce qui est en photo dessus) dont le contenu sera réparti dans les conteneurs de recyclage (facile : là aussi il suffira de regarder les photos pour répartir entre les différents conteneurs).

Limaces et escargots n’aiment pas se déplacer sur des coquilles d’oeufs brisées ! C’est plus efficace que la cendre, même s’il faut en remettre de temps en temps, ce n’est pas après chaque pluie. Etant sur un sol calcaire, mes coquilles d’oeufs sont beaucoup plus utile autour de mes fraises et autres, que dans mon compost.

Tous les autres déchets organiques peuvent aller au compost (cliquer pour voir comment en créé un ne générant pas de travail ). Même si certains disent d’y éviter les agrumes, il peuvent y aller en quantité ‘normale’.

Heu, j’aurai du écrire bac à compost et non composteur !

Plusieurs élèves ont déjà un compost dans leur jardin, ou dans celui de mamie, ou de la voisine. La volaille, les chiens et les chats sont également efficaces, là aussi c’est parfois à la maison, parfois chez le voisin.

Pour ceux qui n’en ont pas, n’hésitez pas à demander à vos voisins, ils vous diront ce qu’aiment leurs poules et ce que les vers recyclent en bon terreau pour leur jardin. Pourquoi acheter du terreau en sac en plastique en jardinerie quand on habite à la campagne ?
Prochainement, nous ferons un article sur ce sujet, et un atelier pour fabriquer un bac à compost avec des palettes recyclées. En attendant, un tas au fond du jardin, dans un coin à l’ombre, ça marche aussi 😉